Comment prier

 

 

 

Dans le christianisme, la prière a la particularité d’être particulièrement libre. Elle peut être dite aussi bien en communion avec d’autres fidèles au cœur d’une église, que seul, en tout cas en apparence, car en communion en esprit avec tous ceux qui prient. Elle ne nécessite aucune tenue, aucun matériel, aucun lieu particulier ; elle peut être dite par tous, pauvres ou puissants, dans les villes ou à la campagne, dans le monde ou en plein désert.

 

 

Le clergé régulier et le clergé séculier respectent le rythme régulier des heures canoniales : matines, laudes, prime, tierce, sexte, none, vêpres, complies, qui sont autant de moments quotidiens dédiés à la prière. Mais pour la majeure partie des croyants elle peut se dire à tout instant de la journée, selon son rythme propre, selon ses besoins ou son état d’esprit.

De la même manière elle pourra être plus ou moins longue ou brève, et diversement structurée. Elle pourra être réduite au seul Notre Père ou au contraire permettre d’établir un dialogue plus long et plus profond avec Dieu.

 

 

Alors, mais seulement comme exemple sans qu’il n’y ait aucun caractère obligatoire, sa structure pourra être : une introduction, une reconnaissance de notre lien filial avec Dieu, une recherche de réponse avec lectio divina ou méditation, et une conclusion.

Cette structure présente l’avantage de se calquer sur celle de la messe, mais à l’échelle du personnel et du quotidien. On pourra accéder à chacune de ces étapes en appuyant sur la flèche en haut à droite de cette page. On y retrouvera une esthétique volontairement sobre et dépouillée, qui aidera peut-être à se concentrer sur l’essentiel, au plus profond de soi.

L’objectif de ces quatre étapes est donné ci-dessous :

 

-        Une introduction :

Sorte d’équivalent personnel au chant d’entrée et à la salutation de l’autel qui ouvrent la messe, quelques mots tels que :

Me voici devant Toi mon Seigneur. Tu me connais, Tu as été avec moi tout au long de ce jour. Je n’ai rien à Te cacher, j’arrive comme je suis en ce moment : [et décrire son état d’esprit].

 

-        Reconnaissance de notre lien filial avec Dieu :

Sorte d’équivalent personnel de l’acte pénitentiel, du Kyrie eleison et du Gloria qui se suivent au cours de la messe, quelques mots tels que :

Quelles qu’aient été mes joies et mes peines, ou mes réussites et mes difficultés, je sais que Tu es avec moi, Seigneur, et avec chaque être de la Création comme Tu as été à l’origine de toutes les beautés de notre monde, et de toutes les qualités présentes chez les hommes. Aussi je proclame comme dans les Psaumes : « Bénis le Seigneur, n’oublie aucun de Ses bienfaits » (Ps 103, 2).

Pardon d’autant plus pour toutes mes fautes et pour toutes mes erreurs, qui montrent combien, au milieu de cette création et par le fait de la liberté que Tu nous as accordée, nous sommes encore imparfaits et prompts à blesser ou à se sentir blessés, à tromper ou à se tromper, à ne pas comprendre, à ne pas pardonner ou à ne pas aimer, ce qui est souvent la même chose, autant d’errements qui sont la source de bien des malheurs d’ici. Mais « même là, Ta main me conduit, Ta droite me saisit » (Ps 139,10) et nous sommes tout autant désireux de nous élever, instruits par la parole et le parcours du Christ parmi les hommes, et les actes et les mots de tous ceux que Tu as éclairés.

 

-        Recherche de la réponse dans le parcours du Christ ou des Textes Saints, lectio divina ou autre méditation :

Sorte d’équivalent personnel de la liturgie de la parole, lecture biblique et homélie au cours de la messe, il peut s’agir de lire un ou plusieurs textes en rapport avec notre état d’esprit, ou sinon les lectures du jour prévues dans le calendrier liturgique, ou plus librement d’autres textes, ou bien encore simplement penser aux merveilles du monde qui participent de la création divine. Comme vu notamment dans notre ouvrage « l’évangile selon le monde », elles manifestent Ses Qualités dans le monde et en nous, et donc nous rappellent combien l’on peut trouver les réponses et la Paix en nous, et se rapprocher de Lui aussi près et aussi haut qu’on le veut.

 

-        Communion avec Dieu et conclusion :

Sorte d’équivalent personnel de la liturgie eucharistique à la messe, puis de la communion et des rites de conclusion, il s’agit de se rappeler combien la vie, les paroles et la Résurrection du Christ baignent les membres de son Église, depuis, dans un monde nouveau où les apôtres, les saints et tous les croyants bénéficient des dons de la Vie Éternelle, de son Esprit, et de sa Paix. Et donc pourquoi pas quelques mots comme :

Seigneur, Tu nous as dit : « je vous laisse la Paix, je vous donne ma Paix » (Jn 14,27).

Aide-moi donc à diriger chaque jour de ma vie dans cette Paix,

Que je sois dans mes actions, que je sois dans mes pensées,

Que je sois dans le monde, toujours prêt/prête à m’élever,

Constamment à Ton image, et conduit/conduite par Toi,

Partout et toujours comme Tu souhaites que je sois.

 

Ou bien :

Seigneur, Tu nous as laissé cette prière que je dis devant Toi :

Notre Père, qui es aux cieux,
Que Ton nom soit sanctifié,
Que Ton règne vienne,
Que Ta volonté soit faite sur la terre comme au ciel.
Donne-nous aujourd’hui notre pain de ce jour.
Pardonne-nous nos offenses,
Comme nous pardonnons aussi à ceux qui nous ont offensés.
Et ne nous laisse pas entrer en tentation,
Mais délivre-nous du Mal.

 

 

1ère étape : cliquer sur la flèche

 

 

Textes pour le quotidien,

Images pour le quotidien :

 

Pour retrouver les plus belles phrases de la spiritualité chrétienne présentes sur ce site, illustrées par certaines des photos visibles ici ou classées par moment, état d’esprit ou thème plus général

 

Téléchargements (totalement libres, gratuits et sans publicité) ou bien versions papier : cliquez ici

 

 

Autres ouvrages :

 

Sur la famille de Jésus, sur les prophètes et les mystiques, sur les liens très nombreux entre le christianisme et les autres grandes religions…

 

Téléchargements (totalement libres, gratuits et sans publicité) ou bien versions papier : cliquez ici