« L’EVANGILE SELON LE MONDE »

et les rapprochements nombreux

avec les idées du père François Brune

 

 

 

Plusieurs pages de ce site évoquent les idées contenues dans l’ouvrage « l’Evangile selon le Monde » (contenu librement téléchargeable ci-dessous ),

 

 

qui part du principe que les manifestations de Dieu, s’Il existe, sont visibles par de nombreux moyens et non pas réservées aux révélations faites à quelques-uns. Et en effet, cet ouvrage montre qu’on peut les voir à travers des coïncidences particulièrement troublantes qui concernent des connaissances, des constructions, des évolutions, des croyances humaines, à des moments bien précis (qui ne peuvent pas être décidés par l’homme), en des lieux bien précis (parfois inaccessibles à l’homme, comme à des latitudes qu’il n’avait pas encore explorées)…

Certaines coïncidences troublantes sont liées à des propriétés mathématiques censées être inconnues à l’époque où elles apparaissent pourtant (on peut le voir dans des noms divins à plusieurs époques et dans plusieurs civilisations, dans la création des alphabets, dans la construction du curieux carré SATOR ARERO TENET… enfin comprise quand on lit le livre).

 

 

A chaque fois ce qui semble relever initialement de la simple croyance d’un peuple, paraît s’inscrire dans une organisation extrêmement claire et simple pourtant, mais bien plus vaste, et où tout semble relié : la science, les croyances, et la religion… A la lecture des lignes de cet ouvrage, il semble qu’on peut retrouver exactement les mêmes principes gouvernant l’organisation des symboles et des dimensions de l’univers, mais aussi ce que l’on trouve en physique à une échelle plus petite, quand on pense à la classification par numéro atomique où l’on trouve les éléments les plus lourds en bas et les éléments les plus légers en haut d’un tableau ou d’une échelle; curieusement, cela peut rappeler ce qu’il se passe à une échelle encore plus petite, quand on pense aux niveaux de la physique quantique :

 

En empruntant un chemin apparemment différent, plusieurs idées rejoignent très clairement certains textes chrétiens, textes théologiques, textes mystiques parfois, et notamment aussi les ouvrages du père François Brune. Voici un extrait du livre « l’Evangile selon le Monde » :

 

« Finalement il semble comme on l’a dit que des schémas très proches gouvernent l’univers dans son ensemble, et font se rejoindre la religion, la théologie et la science, des principes qui semblent rejoindre beaucoup des idées du père François Brune.

Dans l’organisation que l’on a montrée, des regroupements de trois niveaux semblent quelque peu arbitraires et conventionnels, mais ils expriment un des principes généraux qui gouvernent l’univers et ont donc une réalité, celle des nombres qui s’expriment en tout et selon lesquels le trois est engendré par le un et le deux, et c’est bien une réalité que l’on peut toucher quand on constate qu’en physique toute chose est représentée en trois dimensions à un temps donné, et que dans les religions on a souvent évoqué les trinités… Là encore science et religion se rejoignent, et même dans le détail de ces groupements de trois niveaux on peut y voir une organisation générale et une continuité : ainsi la trinité divine à un niveau, en-dessous une trinité qui ressemble fortement à l’idée de « trichotomie de l'homme par la distinction de l'âme, de l'esprit et du corps » faite par le père Brune également.

La superposition de ces niveaux, allant de la matière jusqu’aux âmes les plus pures, et des âmes les plus pures jusqu’aux plus grandes puissances spirituelles et à Dieu Lui-même, ressemble beaucoup à cette autre idée selon laquelle la matière et l’énergie sont liées, ce que l’on sait depuis la physique moderne ; et rejoint fortement ce principe selon lequel « il n'y a pas de séparation entre le monde matériel et le monde spirituel, entre le monde visible et le monde invisible, l'esprit et de la matière étant la même chose mais à un degré différent de condensation », principe défendu par le père Brune également.

Enfin quand on a montré des manifestations divines reliées à divers cycles et harmoniques, on est encore très proches de l’idée d’ondes et de vibrations qu’on évoquera également parfois dans le livre II de cet ouvrage ; un principe qui s’exprime également à travers l’idée que les âmes seraient des « vibrations de la substance divine », que l’on trouve elle aussi dans la pensée du père François Brune.

On remarque ici d’étonnantes convergences en suivant pourtant un cheminement assez différent en apparence (manifestations concrètes dans l’histoire, la géographie, les sciences et les symboles dans cet ouvrage, manifestations aux vivants dans l’œuvre de François Brune). Si tous les chemins mènent à Rome, il semble aussi que tous les chemins mènent à Dieu ».

 

 

 

 

Ces éléments établissent des liens étonnants et insoupçonnés entre les lieux des différentes apparitions mariales,

 l’orientation du monastère de Qumran, ce qui n’avait pas été vu jusque-là,

la géométrie de la Grande Pyramide avec des considérations inédites, et

de nombreux autres symboles tels que le célèbre « carré SATOR », célèbre mais qui n’avait pas été compris jusque-là :

 

 

Ces considérations renvoient à des croyances très anciennes touchant aux symboles et aux mythes, et notamment celles permettant de brosser une brève reconstruction de l’éclosion du christianisme, avec les influences qui l’ont accompagnée, et même d’apporter un éclairage nouveau sur la thèse d’un Jésus mythique et le rôle de saint Paul, ou sur le tombeau attribué à Jésus à Talpiot. À la lecture de ces lignes, difficile de ne pas y voir quel message universel se dégage, si important de nos jours. Il semble puiser dans des signes visibles par tous de par le monde, des mythes et symboles qu’on retrouve dans plusieurs religions et qui les relient entre elles et avec le christianisme. Ces messages universels sont difficiles à ignorer à notre époque, et inspirent le monde de ceux qui croient, tel qu’il est ou pourrait être aujourd’hui.

 

 

Menu « être chrétien » :