LA PROPHÉTIE DES PAPES attribuée à saint Malachie, BENOÎT XVI, LE PAPE FRANÇOIS ET LE DERNIER PAPE À LA FIN DES TEMPS

Barack Obama, Donald Trump et la Corée du Nord, 2017 et les prophéties de Nostradamus pour les années à venir

     Cette « prophétie des Papes » est aussi appelée « prophétie de saint Malachie » car elle fait référence à ce saint du Moyen-âge. Mais elle semble être bien plus récente, datant probablement du XVIème siècle selon les spécialistes, pendant lequel elle est apparue pour la première fois :

Arnold Wion fait publier en 1595 un volumineux ouvrage, intitulé Lignum vitæ, Ornamentum et decus Ecclesiæ, dont un des passages, dénommé Prophetia S. Malachiæ, Archiepiscopi, de Summis Pontificibus, constitue la prophétie des papes. (…) C’est une liste en latin qui énumère 112 devises, attribuées à Célestin II et à ses successeurs, prétendant annoncer la fin du monde, celle-ci arrivant avec le dernier pape annoncé. Pour chaque pape, une devise latine est donnée qui a suscité des interprétations prophétiques.

(extraits de https://fr.wikipedia.org/wiki/Proph%C3%A9tie_de_saint_Malachie)

 

 

Voici les dernières devises avec leur interprétation :

·         98. Canis et Coluber (Le chien et la couleuvre). Léon XII (1823-1829). Ce pontificat est marqué par l’efflorescence des sociétés secrètes, caractérisées par le cynisme et la traîtrise.

·         99. Vir religiosus (L’homme religieux). Pie VIII (1829-1830). Ce pontificat très court est signalé par une seule encyclique, et elle attaque les erreurs et l’indifférence moderne en matière de religion.

·         100. De balneis Etruriæ (De Balnes en Étrurie). Grégoire XVI (1831-1846). Ce pape appartenait à l’ordre des Camaldules, fondé par Saint Romuald à Balnes en Étrurie, et créa le musée étrusque au Vatican.

·         101. Crux de cruce (La croix (venant) de la croix). Pie IX (1846-1878). Ce pape eut à supporter la croix de la persécution lors de la révolution italienne (le Risorgimento) et cette révolution était dirigée par la maison de Savoie qui porte une croix dans ses armoiries.

·         102. Lumen in cælo (La lumière dans le ciel). Léon XIII (1878-1903). Ce pape appartenait à la famille des Pecci dont les armes représentent une comète dans un ciel d’azur.

·         103. Ignis ardens (Le feu ardent). Pie X (1903-1914). Élu en la fête de Saint-Dominique (4 août) dont l’ordre porte en chef une torche ardente et il était cardinal du titre de Saint-Bernard-aux-Thermes.

·         104. Religio depopulata (La religion dépeuplée). Benoît XV (1914-1922). Il fut pape pendant la Première Guerre mondiale (1914-1918), la grippe espagnole et la révolution communiste, qui dépeuplèrent les temples de la chrétienté.

·         105. Fides intrepida (La foi intrépide). Pie XI (1922-1939). Auteur en 1937 de deux encycliques par lesquelles il condamna clairement le Nazisme (Mit brennender Sorge) et le Communisme (Divini Redemptoris), il fut également le pape des missions et de l’action catholique, preuves d’une foi intrépide.

·         106. Pastor angelicus (Le pasteur angélique). Pie XII (1939-1958). Eugenio Pacelli, le pasteur angélique. Cela peut évoquer son implication efficace dans la protection des Juifs du diocèse de Rome (dont il fut le pasteur en tant qu’évêque) contre les persécutions nazies; ce saint pape est également appelé le « pape de Fatima ».

·         107. Pastor et nauta (Le pasteur et nautonier). Jean XXIII (1958-1963). Il fut patriarche de Venise, qui est la ville des navigateurs. Il fut, tel un pasteur, à la source de la grande étape du concile Vatican II.

·         108. Flos florum (La fleur des fleurs). Paul VI (1963-1978). Le lys, surnommé « la fleur des fleurs », est présent sur ses armes (formées de trois lys).

·         109. De medietate lunæ (de la moitié de la lune ou du temps moyen d’une lune ou de l’intermédiaire lunaire). Jean-Paul Ier (1978-1978). Jean-Paul Ier mourut 33 jours plus tard, ce qui donna lieu à beaucoup d’interprétations ; dont celle que son pontificat dura approximativement (selon l’expression populaire) « le temps d’une lune ».

·         110. De labore solis (de l’éclipse solaire, ou du labeur du soleil). Jean-Paul II (1978-2005). Certains y ont vu, parmi d’autres interprétations, une corrélation avec une éclipse solaire le jour de sa naissance et le jour de son enterrement. S’il y eut bien une éclipse partielle de soleil le 18 mai 1920, comme cela se produit de deux à cinq fois par an, elle n’était visible qu’en Australie et sur une partie de l’Antarctique et donc pas en Pologne. Autre signification : la durée du pontificat de Jean-Paul II est de 26 ans, c’est également la durée du cycle solaire calendaire utilisé dans le comput ecclésiastique. Certains y voient aussi le fait que Jean-Paul II est le pape qui a le plus voyagé. Son long et éreintant pontificat a participé à l’épuiser par un labeur soutenu.

·         111. Gloria olivæ (la gloire de l’olivier/de l’olive). Benoît XVI (2005-2013). Premièrement, saint Paul a comparé le peuple juif à une branche d’olivier qui, à la fin des temps, viendrait s’enter sur le tronc ; deuxièmement, sont nommés oliviers les deux témoins qui, dans Apocalypse 12:4, combattront l’impiété dans les derniers jours du monde.

(extraits de https://fr.wikipedia.org/wiki/Proph%C3%A9tie_de_saint_Malachie)

 

INTERPRÉTATION DES DERNIÈRES DEVISES :

DE LABORE SOLIS :

Non seulement une éclipse solaire a coïncidé avec sa naissance et avec son enterrement comme cela a été dit plus haut, mais le pontificat de Jean-Paul II a également été marqué par une éclipse solaire majeure, une éclipse totale visible en Europe et en particulier à Rome, ce qui est très rare: la prochaine éclipse similaire aura lieu seulement en 2081. Cette éclipse observée pendant le pontificat de Jean-Paul II s'est déroulée en 1999 : l’on se rappelle tous cette image étonnante du Pape observant l’éclipse depuis Rome :

 

 

GLORIA OLIVAE :

Le pontificat de Benoît XVI a été marqué par ses gestes en direction du peuple juif qu’il a comparé à une branche d’olivier et le fait qu’il ait abdiqué a créé cette situation exceptionnelle de « deux papes » vivant ensemble au Vatican. Comme nous le redirons plus bas cela a pu être pris pour un signe majeur, car renvoyant aux « deux témoins », aux « deux oliviers » dont il est question dans l’Apocalypse. Cet ouvrage : « L’évangile selon l’Olivier », qui est librement téléchargeable, en reprend d’ailleurs l’image et l’interprète comme le moment où les rapprochements seront encore plus nombreux entre les différents courants du christianisme entre eux, et entre le christianisme et l’islam.

 

 

PIERRE LE ROMAIN :

Cette appellation, dont il est question dans les mots suivant la liste des prophéties, s’applique particulièrement bien au Pape François. Cela peut surprendre car beaucoup d’interprètes des prophéties s’attendaient à ce qu’elle annonce un pape romain, bouclant la boucle avec saint Pierre, considéré comme étant le premier pape de l’histoire. Or c’est bien d’un lien direct avec saint Pierre qu’il est question : depuis quelques décennies des fouilles ont permis de retrouver les ossements de saint Pierre sous la basilique qui porte maintenant son nom. Et le premier pape à les avoir exposées à la foule est… le Pape François. Il fit ce geste exceptionnel pour clore « l’année de la foi », en 2013, devant 60 000 personnes.

 

 

PAR QUELS ÉVÉNEMENTS LA PROPHÉTIE DES PAPES SE TERMINE-T-ELLE ?

Par des troubles, assurément, mais aussi et surtout par « la suite des temps » ainsi qu’on peut le comprendre à travers les derniers mots de la Prophétie des Papes. Cette prophétie s’arrête car… il faut bien qu’elle s’arrête à un moment. Et le moment a certainement été choisi à cause des liens avec les deux oliviers et avec saint Pierre, que nous avons soulignés plus haut : deux événements très marquants, très symboliques, et reliés à d’autres prophéties comme nous l’avons dit, ce qui a certainement marqué l’auteur des prophéties s’il a bien pu avoir cette faculté de voir l’avenir comme Ezéchiel le fit d’une façon spectaculaire lui aussi. Il semble en effet que les prophéties de Daniel et d’Ezéchiel en particulier annoncent non seulement Jésus mais de nombreux autres événements du monde, depuis la chute de Rome jusqu’à la Seconde Guerre Mondiale au-delà de tout ce que l’on pouvait imaginer. Sait-on par exemple que l’une de ces prophéties célèbres de la Bible évoque Adolf Hitler d’une façon difficile à contester ? Qu’une autre annonce une grande puissance marquée par la couleur rouge qui viendra à sa suite lors de la Guerre Froide ? Qu’elle évoque une « grande forêt au sud » et qui brûle en permanence dans laquelle on reconnaît sans peine la forêt amazonienne de nos jours, que son auteur ne pouvait pourtant pas connaître ? Avec elles, c’est une incroyable chronologie des événements de l’histoire que l’on peut lire, depuis le début de notre ère jusqu’à notre époque actuelle, comme on peut le remarquer dans « l’évangile selon les prophètes et les mystiques », librement disponible lui aussi ci-dessous :

 

Pour le lire gratuitement cliquer ici.

 

 

Mais l’histoire, elle, semble devoir continuer encore très longtemps. En effet :

L’énumération des devises se termine par un texte :

« In psecutione. extrema S.R.E. sedebit. / Petrus Romanus, qui pascet oues in multis tribulationibus : / quibus transactis ciuitas septicollis diruetur,/ & Iudex tremendus iudicabit populum suum. Finis

Dans les éditions ultérieures notamment celle de Messinghan de 1624, « psecutione extrema » est remplacé par le plus éloquent « persecutione extrema. » Mais les spécialistes de la langue latine admettent que lorsque la lettre « p » est accompagnée d’un signe « s » elle peut tout autant signifier l’abréviation du préfixe pro- ou per-. C’est pourquoi des exégètes modernes estiment que le mot psecutione ne doit pas être lu comme persecutione mais comme prosecutione (« dans la suite des temps… »).

(extraits de https://fr.wikipedia.org/wiki/Proph%C3%A9tie_de_saint_Malachie)

 

 

 

Ci-dessus : le Vatican et les « deux papes » Benoît et François

 

Le règne étonnant du Pape François, pendant lequel deux papes ont vécu au Vatican, est certainement quelque chose qui a intrigué, amusé… ou qui a été prise pour un signe, car renvoyant aux « deux témoins », aux « deux oliviers » dont il est question dans l’Apocalypse. Cet ouvrage, « L’évangile selon l’Olivier », qui est librement téléchargeable, en reprend d’ailleurs l’image et l’interprète comme le moment où les rapprochements seront encore plus nombreux entre les différents courants du christianisme entre eux, et entre le christianisme et l’islam : depuis le Concile Vatican II de nombreux mots de paix ont en effet été prononcés (repris dans l’ouvrage), les dialogues et les actes œcuméniques également (idem). Ils mettent en évidence des liens très importants entre les principales religions, qui ne sont pas nouveaux pour ceux qui s’intéressent à ces questions : voir par exemple la page sur les liens entre christianisme, bouddhisme et islam. Les troubles, mais aussi les efforts de rapprochement, n’ont jamais été si poussés. Gageons que ce soit encore le cas dans l’avenir.

 

 

 

 

Téléchargeable librement

« L’évangile selon l’Olivier » : Le contenu de cet ouvrage parle de lui-même. Ouvrez-le en son centre, feuilletez-le : voici des phrases issues des plus grandes religions du monde, juxtaposées et comparées, qui semblent alors se conforter et se compléter étonnamment, comme si elles étaient issues d’un seul et même livre ; voici une présentation du christianisme, ainsi que de ses liens avec le bouddhisme, le judaïsme, et l’islam ; voici leurs messages communs pour éclairer, pour inspirer, et profiter au plus grand nombre.

Tout savoir sur ce livre, et même le télécharger librement : cliquez ici.

 

 

Téléchargeable librement

« L’évangile selon les prophètes et les mystiques » permet de comprendre mieux que jamais le message des prophètes, depuis Moïse et sa vision du buisson ardent jusqu’aux prophéties d’Ézéchiel, d’Isaïe et l’Apocalypse, étonnantes de vérité quand on sait les lire.

Tout savoir sur ce livre, et même le télécharger librement : cliquez ici.

 

 

 

Nouveautés :

 

On ne soupçonne pas à quel point les prophéties les plus connues de la Bible ont été mal comprises, ou de façon très partielles : on sait l’annonce du Messie très présente dans les prophéties d’Isaïe par exemple, mais on n’imagine pas habituellement à quel point il était déjà annoncé à travers la vie et le message de Moïse et bien peu sauraient interpréter l’image du buisson ardent ou du serpent d’airain, qui ont pourtant une importance capitale dans son message et que l’on peut réellement comprendre.

Quant aux prophéties de Daniel, d’Ézéchiel et l’Apocalypse selon saint Jean, elles annoncent de nombreux autres événements du monde, depuis la chute de Rome jusqu’à la Seconde Guerre Mondiale au-delà de tout ce que l’on pouvait imaginer. Sait-on par exemple que l’une de ces prophéties célèbres de la Bible évoque Adolf Hitler d’une manière difficilement contestable ? Qu’une autre annonce une grande puissance marquée par la couleur rouge qui viendra à sa suite, ce que l’on vit en effet lors de la Guerre Froide ? Sait-on qu’elle évoque une « grande forêt au sud » et qui brûle en permanence, dans laquelle on reconnaît sans peine la forêt amazonienne de nos jours ? Avec elles, c’est une incroyable chronologie des événements de l’histoire que l’on peut lire, depuis le début de notre ère jusqu’à notre époque actuelle et au-delà, comme on peut le remarquer dans « l’évangile selon les prophètes et les mystiques », librement téléchargeable ci-dessous.

 

 

Des liens très curieux apparaissent entre ces prophéties classiques présentes dans la Bible et des mythes et légendes bien plus anciennes et universelles. Un site et un autre livre, librement téléchargeable lui aussi, en exposent quelques grandes lignes: evangile-monde.fr  On peut y lire les relations étonnantes entre : Les lieux des différentes apparitions mariales,

 l’orientation du monastère de Qumran, ce qui n’avait pas été vu jusque-là,

la géométrie de la Grande Pyramide avec des considérations inédites,

 

 

et LE CÉLÈBRE « CARRÉ SATOR » ENFIN DÉCRYPTÉ ET COMPRIS pour la première fois :

 

 

Il permet de comprendre également le fameux « tombeau de Jésus » découvert à Talpiot qui a fait couler tant d’encre, avec son curieux symbole. Ces considérations finissent par relier d’un côté des croyances très anciennes touchant aux symboles et aux mythes, et de l’autre côté certains éléments peu connus qui nous orientent fortement vers une meilleure connaissance du Jésus historique, sa famille, son entourage, son message…

 

 

 

Les deux ouvrages rassemblant ces sujets

sont téléchargeables librement ci-dessous :

 

 

Téléchargeable librement

« L’évangile selon le monde » présente les liens étonnants et insoupçonnés entre les prophéties de la Bible et les croyances les plus anciennes, le christianisme et les apparitions mariales, et l’orientation ou la localisation des grands sites spirituels du monde.

Tout savoir sur ce livre, et même le télécharger librement : cliquez ici.

 

Téléchargeable librement

« L’évangile selon les prophètes et les mystiques » permet de comprendre mieux que jamais le message des prophètes, depuis Moïse et sa vision du buisson ardent jusqu’aux prophéties d’Ézéchiel, d’Isaïe et l’Apocalypse, étonnantes de vérité quand on sait les lire.

Tout savoir sur ce livre, et même le télécharger librement : cliquez ici.

 

 

 

 

 

 

Attention : le contenu de ce site est protégé en vertu de la loi sur les droits d’auteur.
La plupart des pages sont mêmes issues d’ouvrages publiés et soumis aux règles sur les droites d’auteur.

Toute reproduction totale ou partielle ne peut être faite qu’avec le consentement

écrit de l’auteur et conformément à la législation en vigueur.

Pour des citations même les plus courtes, merci de citer aussi la référence

avec par exemple le lien vers la page utilisée ou bien vers le site http://www.evangile-monde.fr .

 

Résultat de recherche d'images pour "copyrightdepot logo"