Pourquoi le mal ?

Pourquoi la mort ?

Pourquoi la souffrance ?

Pourquoi croire ?

Comment s’élever et être meilleur ?

 

« Des questions bien délicates même pour les meilleurs philosophes, scientifiques, rationalistes… qui y trouvent même un argument pour prouver que Dieu n’existe pas et que la religion est vaine… Certains y voient surtout une bonne excuse pour considérer qu’il n’y a rien au-dessus de nous, qu’il n’y a rien après nous, et en corollaire que tout est désordre, que l’on peut faire ce que l’on veut, et qu’il n’y a pas de conséquences à nos actes.

En réalité ceux qui adoptent ce point de vue ne trouvent guère de meilleures réponses aux questions essentielles que l’on a posées tandis qu’au contraire… les religions dont ils se moquent sont au cœur de ces sujets, et le christianisme encore davantage pourrait-on dire puisque Jésus est mort, qu’il est mort en souffrant, qu’il est ressuscité et réapparu aux apôtres, et qu’il mène à la vie éternelle et au Royaume des Cieux si l’on croit.

Contrairement aux sceptiques, contrairement à ceux qui ne cherchent que leur intérêt immédiat, et contrairement également aux anciennes religions qui pensaient que des offrandes pouvaient mettre à l’abri des malheurs ou s’attirer quelque bienfait, ce qui s’est révélé complètement faux et lié à des comportements insincères que Jésus a fustigés, le christianisme apporte un message nouveau, totalement dirigé vers la vie éternelle qui est après la mort, et offrant ainsi une perspective radicalement différente : pour les Chrétiens les honneurs, les bonheurs tout comme les malheurs de ce monde n’appartiennent qu’à ce monde matériel et les vrais biens ne sont pas les biens matériels et éphémères, comme les souffrances et les malheurs sont matériels et éphémères ; ce sont les biens spirituels que l’on accumule ou non au fil de son existence, du fait du libre arbitre qui est laissé à l’homme depuis son origine, du fait des potentialités qui sont en lui et dont il est libre de faire le bien, ou bien le mal. » (extrait de « l’évangile selon le monde », livre IV, « Lettre à ceux qui souffrent du mal, de l’injustice… ») « Heureux ceux qui pleurent : ils seront consolés ! Heureux ceux qui sont doux, car ils posséderont la terre! (…) Heureux les miséricordieux, car ils obtiendront miséricorde! Heureux ceux qui ont le cœur pur, car ils verront Dieu! » proclament les évangiles (Mt 5,4-8).

 

 

Alors comment réagir quand on est affligé ? Comment agir au quotidien, comment aller dans la bonne direction, comment suivre la « voie », comment se préparer à cette vie spirituelle ? En partageant notre existence, Jésus nous apprend qu’on s’approche de Dieu en aimant son prochain et même son ennemi ; par ses mots et par ses gestes il nous montre selon les Chrétiens, et comme le feront tous les saints et les mystiques après lui, que c’est le plus humble qui s’élève au plus haut ; par sa victoire sur la souffrance et sur la mort, il nous apprend que tout homme s’élève à travers ces épreuves qui ne sont que des passages, et qu’après la mort il y a encore la vie, où Notre Père nous accueille et nous réunit.

 

 

Quelques réponses plus précises à ces questions

Ces différents sujets mériteraient chacun une longue page de développement. C’est ce qui se fait parfois sur différents sites de façon éparse et en cherchant bien. C’est ce qu’on trouve aussi ci-dessous, où la plupart de ces thèmes sont rassemblés et les réponses présentées comme des lettres qui s’adressent aux personnes concernées, en s’appuyant sur les citations des Textes Saints, souvent très jolies, qui s’y rapportent au mieux. Tout peut être téléchargé librement en un seul fichier (« l’évangile selon le monde », livre IV):

 

LETTRE AUX SCEPTIQUES

LETTRE AUX HABITUÉS DE NOTRE MONDE MATÉRIEL ET MATÉRIALISTE

LETTRE À CEUX QUI VEULENT S’APPROCHER DES TEXTES SAINTS, LETTRE À CEUX QUI VEULENT ENTENDRE LA BONNE NOUVELLE

LETTRE AUX CROYANTS DES AUTRES RELIGIONS

LETTRE À CEUX QUI VEULENT TOUJOURS PLUS HONORER DIEU

LETTRE À CEUX QUI VEULENT TOUJOURS MIEUX SERVIR DIEU

LETTRE À CEUX QUI VEULENT VIVRE EN HARMONIE, LETTRE À CEUX QUI VEULENT VIVRE AU MIEUX PARMI LES HOMMES

LETTRE À CEUX QUI VEULENT SAVOIR COMMENT VIVRE SES PASSIONS

LETTRE À CEUX QUI CROIENT, LETTRE À CEUX QUI VEULENT TOUJOURS PLUS S’ÉLEVER

LETTRE À CEUX QUI DOUTENT, QUI DÉSESPÈRENT OU QUI ONT DE LA PEINE

LETTRE À CEUX QUI SOUFFRENT DU MAL, DE L’INJUSTICE, DE LA VIOLENCE, DE LA MÉCHANCETÉ

LETTRE À CEUX QUI VEULENT PRIER

 

 

Autres réponses sur les sites institutionnels, sur des sites de référence

Les questions principales liées au christianisme sont communes à tous les courants du christianisme et même un peu au-delà, comme le montrent certaines pages de ce site. Les Chrétiens le savent bien aujourd’hui où, de plus, les rencontres et les relations entre les différents courants sont de plus en plus nombreuses, de même que des efforts de textes et même de célébrations œcuméniques. Aussi je mêle volontairement ci-dessous des liens provenant de différentes tendances du christianisme :

 

 

Menu « être chrétien » :